lundi 19 juin 2017

Pour le plaisir.


































Soyons-Suave est heureux de vous offrir une baignoire vue du ciel... ou tout au moins du plafond. 

Le Quizz de Louis D


































Suaves visiteurs, cela ne va vous être d'aucune aide mais sachez que nous adorons cette photo et donc ce Quizz, qui, ne soyons pas trop sévères, n'est pas extrait d'un film.

La question est aussi simple que bête : qui fait coucou ? Indices mercredi en cas de panne, un seul nom par proposition et Louis D. ne joue pas. A vos cellules grises (et vos intuitions parce que là...) 

17 fois Cécile Cassard ?








































Non, 17 fois Cécile Cassard, ce serait trop. Contentons-nous de 7 fois un sorbet à on ne sait parfois pas vraiment quoi d'ailleurs, ce sera déjà hautement satisfaisant. 

Cache-cache : saurez-vous retrouver Frank Sinatra dans cette image ?


































Gagné ! Il était derrière Gene Kelly !

Et maintenant dansons !



Oui, nous faisons bel et bien partie des 12 personnes qui se souviennent de Gareth Gates...

Pendant ce temps dans nos locaux...
















Ceux qui nous suivent sur Instagram le savent déjà : nous venons d'hériter de près de 60 ans de Paris Match ce qui fait environ 2700 numéros. 

Inutile de vous dire qu'il va prochainement y avoir du poids des mots et du choc des photos ici même. 


La fin du Quizz d'Anatis























Nous savions que pour certains d'entre vous, le dernier Quizz avait les allures d'un cadeau : cette silhouette, cette robe ne pouvaient avoir qu'une seule propriétaire et c'était effectivement Claudine Longet, dans les dernières secondes de "The Party" de Blake Edwards. 

Nos félicitations vont à Louis D. qui en 9 mots réussit l'exploit de proposer non seulement la bonne réponse mais également une traduction de la chanson qu'elle interprète dans le film et une plaisanterie subtile. Il voit donc son nom en noir sur gris cette semaine sur nos pages et reçoit un gigantesque coup de chapeau. Pas d'inquiétude Louis, ce n'est pas douloureux. 




Des trois films dans lesquels Claudine Longet fit une apparition, "La Party" est évidemment hors catégorie : film culte, film expérimental, plus bel hommage d'Hollywood à Jacques Tati, on ne sait qu'écrire si ce n'est que tous les superlatifs sont imaginables et toutes les louanges méritées. 

Il existe comme cela des films parfaits où tout est absolument à sa place : la réalisation, l'interprétation, la musique, les décors, les costumes. Enlevez un seul, même des plus infimes, éléments le composant et brusquement ce n'est plus la même chose. Bref c'est un incontournable. Bref si vous ne l'avez jamais vu, vous serez châtiés. 


















Il existe un jeu qui consiste à tenter de résumer en 10 mots maximum la vie d'une célébrité et en ce qui concerne Claudine Longet, c'est assez révélateur : "danseuse" - "Las Vegas" - "Andy Williams" - "Mariage" - "Chansons" - "divorce" - "amant" - "coup de feu" - "procès" - "anonymat". 

Depuis 1977, Claudine qui partage sa vie entre Aspen et Hawaï en refusant interviews et séances photos a totalement disparu de la vie publique. Et ceux qui l'ont accidentellement croisée dans les rues enneigées de la station la plus huppée du Colorado ont généralement réalisé après coup qu'ils venaient pratiquement de voir un fantôme. 



































Malgré tout, après 40 ans d'anonymat, Claudine reste l'incarnation d'un certain chic typique des années 60, est reconnue comme ayant "lancé" Aspen en raison du retentissant scandale entourant le décés "accidentel" de son amant et demeure une sorte de pré OJ Simpson puisque tous les éléments indiquaient qu'elle avait bel et bien, et volontairement assassiné Spider Sabich mais elle hérita d'une condamnation assez ridicule ; un mois de prison à réaliser aux dates de son choix. 

Sur les pochettes de ses albums, Claudine aimait les fleurs, le vent du large dans ses cheveux et la rosée du matin pieds nus dans l'herbe. Derrière les murs de son chalet d'Aspen, elle préférait la cocaïne, les disputes hystériques et les armes à feu. Étrangement nous trouvons ce mélange assez cohérent. Suave ? N'allons pas jusque là. La drogue, c'est mal. Et l'homicide, c'est moche. 


Le String de la semaine.

Contrairement aux idées reçues, on peut être suave en string. Chaque lundi, la preuve en image. 


































Et cette semaine, comme tout le monde, notre ami le string a chaud. Nous lui avons conseillé de se mettre à l'ombre mais il n'écoute que sa ficelle. 

Le Brushing du jour.


































Parce qu'on n'a jamais assez de hauteur, de laque et d'anglaises, revisitons les plus suaves créations capillaires. Et pour cette huit cent vingtième édition, Carole Lombard présente le modèle intitulé "Filet à provisions". 

C'est lundi !


Mais avant toute chose : saluons un basset hound !

samedi 17 juin 2017

Entre nous...






















Ohlala Soyons, mais vous êtes radieux ce matin ! 

Vraiment ? C'est très suave de votre part. Mais peut-être est-ce parce que nous fêtons notre huitième anniversaire aujourd'hui ? Peut-être ? 

Cela mérite assurément un cadeau inoubliable. 



































Ou alors nous pouvons bêtement en rester au champagne... Suaves bises, suaves visiteurs et à lundi. 

vendredi 16 juin 2017

Pour le plaisir.


































Soyons-Suave est heureux de vous offrir des toucans. 

Connaissez-vous Jean-Michel ?

Impossible d'envisager une fin de semaine sans notre cher ami Jean-Michel, qui chaque vendredi, partage avec nous, et le monde, les plus suaves clichés de son album photos. 


































Jean-Michel, 26 ans, à l'assaut des Grandes Jorasses. 

Et maintenant dansons !



Evidemment, le titre est intrigant. Pour le reste... mais qui serions-nous si nous jetions la pierre au premier néo disco qui passe, franchement ! 

Soyons Peplum !


































Célébrons la toge, la tunique et même la serviette nouée.

La question du jour : la naïveté est-elle suave ?


































La question du jour nécessite quelques explications que nous allons vous livrer avec un plaisir non dissimulé. Il y a de cela quelques semaines, au gré de nos aventures sur Youtube (vous savez ce que c'est, une vidéo en appelle une autre et on atterrit soudain quelque part sans même se souvenir exactement d'où on a bien pu partir) nous avons découvert qu'en 2009, la sympathique Adèle avait prêté sa voix pour un duo nommé "Water and a flame", signé d'un dénommé Daniel Merriweather dont nous n'avions jamais entendu parler.

Renseignements pris, Daniel se trouve être un chanteur compositeur australien, venu en Grande Bretagne à la demande de Mark Ronson qui lui offrit son premier tube en 2007 avec la reprise de "Stop me if..." des Smiths et enchaîna avec la production d'un album, aidé en cela par Eg White, producteur d'Adèle. Est-ce ainsi que le duo se forma ? Sans doute. En tout cas cela donne ceci et c'est infiniment pop et mélodieux ce qui est, effectivement, un pléonasme.

  
Même si Adèle n’apparaît pas dans la vidéo, manifestons notre surprise que ce titre n'ait pas dépassé la 180e place des charts, Adèle ayant déjà, en 2009, vendu 10 millions d'albums. 

Une personne en tout cas mit de côté "Water and a flame", dans laquelle Daniel évoque une rupture douloureuse, et proposa la chanson à... Céline Dion qui en 2013, cherchait des titres différents pour un nouvel album anglophone qu'elle souhaitait plus "pointu", et les guillemets précisent qu'il s'agit bel et bien d'une citation. Charmée, elle fila en studio et cela donna ceci : 



Avant même la sortie de l'album, Céline fut visiblement si heureuse de cette reprise qu'elle s'empressa de la promouvoir sur les plateaux de télévision US, souhaitant en faire son premier single et même le titre du dit-album. Cela ne se fit pas pour une raison toute bête : interrogée sur le sens de "Water and a flame", elle répondit que cela était comme elle, deux contraires qui pourtant peuvent cohabiter, sans une seule référence au fait que cette chanson soit une reprise et signée Daniel Merryweather. 

Fureur de l'intéressé, échanges de communiqués de presse, recadrage du propos : l'album de Céline s'intitula finalement "Loved me back to life" et "Water and a flame" n'eut même pas droit à une vidéo. 





















Pour comprendre le sens de la question du jour, il est nécessaire à présent de savoir que de grands amoureux d'Adèle ou de furieux fans de Céline se sont amusés à mixer les deux versions, donnant l'impression que la glotte québécoise chante réellement avec le rossignol de Tottenham. 

Si une telle chose s'était vraiment produite, cela aurait été, n'en doutons pas, un événement d'envergure mondiale. Même au fond du Kazakhstan, on en aurait sans doute entendu parler. Mais écoutons la vidéo en question :



Non, ce n'est pas la même vitesse entre les deux versions, ni la même tessiture, donc le mix est absolument ridicule mais quand on est fans, seule importe cette impression que la rencontre la plus importante depuis que Barbra a chanté en duo avec Judy Garland  a eu lieu.

Il fut cependant stupéfiant de lire sur Youtube à la suite de cet hommage des commentaires depuis effacés expliquant que pour deux stars de ce calibre, leur nouvelle chanson n'était pas la hauteur, que cela s'entendait vraiment trop qu'elles ne s'étaient même pas rencontrées, qu'elles n'étaient même pas dans le même studio, et que sans doute, ce n'était pas les mêmes musiciens qui les accompagnaient.

Hum hum... Ainsi donc on y crut vraiment. Ce qui nous permet de conclure que oui, parfois, la naïveté peut être suave lorsqu'elle témoigne par exemple d'un esprit léger qui ne s’embête pas de trop d'interrogations, un esprit et sans doute une personnalité rafraîchissante... comme une bulle de coca light en fait.





Que lire ce weekend ?






















Le guide Marabout est notre ami. Il sait tellement de choses...

Helmut Berger présente l'Instant Maillot de Soyons-Suave




































C'était l'Instant Maillot de Soyons-Suave. 

Le Brushing du jour.


































Parce qu'on n'a jamais assez de hauteur, de laque et d'anglaises, revisitons les plus suaves créations capillaires. Et pour cette huit cent dix neuvième édition, Penelope Cruz présente le modèle intitulé "Le Donatella". 

mercredi 14 juin 2017

Pour le plaisir.


































Soyons-Suave est heureux de vous offrir un conseil lecture. Et puis il est toujours suave d'aider ses amis mais nous l'avons déjà dit, non ? 

L'Instant Grrr


Et maintenant chantons !



Et rappelons-nous que Bette Midler a toujours été drôle et plutôt décomplexée... sauf lorsque,occasionnellement, elle oublie qu'elle a été drôle et décomplexée. 

La photo mystère du mercredi.

































Ne nous demandez pas ce qu'il se passe dans cette image, nous n'en avons pas la moindre idée. 

La question du jour : est-il suave d'aider ses amis ?


































La question du jour ne se pose en fait même pas puisqu'il est évidemment suave d'aider ses amis, surtout lorsqu'ils sont proches, prompts à se lancer dans les arts créatifs et désireux de rendre l'été encore plus suave. 

Les créations Tricopin ont visiblement pour ambition de rendre vos prochaines virées au marché inoubliables et supprimer à jamais (c'est un peu excessif, disons pour un certain temps) l'épineuse question : "Mais qu'offrir à Jeanine pour sa fête puisqu'elle a tout ?"


















Indépendamment de votre degré de proximité, ce serait toute de même extraordinaire qu'il n'y ait pas au moins un panier pour Jeanine dans l’éruption créatrice de Tricopin qui, en plus, personnalise et répond aux demandes particulières à l'adresse tricopin@gmail.com, à condition bien sûr que cela tienne sur un cabas en paille tressée. 

Et si en plus on ajoute que c'est unisexe, franchement, qu'attendons-nous ?